Créer son CV canadien pour trouver un emploi

Pour trouver un emploi au Canada, il faut absolument créer son CV canadien. Chaque pays a ses spécificités. Le Curriculum Vitae est le premier outil utilisé par les employeurs pour connaitre nos compétences, expériences et formation. Alors voici quelques conseils pour l'adapter aux normes canadiennes et trouver vite une job !

Nous sommes installés au Canada, plus particulièrement à Montréal, au Québec. Après quelques démarches administratives, il est temps de trouver un emploi. La toute première étape est de créer son CV canadien.

Immigrer Créer son CV canadien monblogquebec

Après avoir cherché des conseils et des modèles sur Internet, j'ai rapidement constaté que le CV français est très différent du CV canadien. Inspiré du modèle américain, le Curriculum Vitae au Québec doit respecter certaines normes. J'ai ensuite enrichi mon expérience avec l'avis de notre conseiller en emploi , de la Chambre de Commerce de Montréal Métropolitain qui propose des ateliers et de quelques québécois. Voici mes conseils pour faire un CV canadien efficace dans la recherche d'emploi.

Créer son CV canadien : le format

Tout d'abord, le format doit être celui du pays. Au canada, les pages mesurent 81/2 x 11 pouces soit 21,6 x 27,9 cm (Lettre US) et non 21 x 29,7 cm (A 4) comme en France. L'option est disponible sur la majorité des logiciels informatiques.

Ensuite, le CV canadien est plus long qu'en France. Ici, il peut faire de 1 à 3 pages. Si votre expérience le permet, il est recommandé de le faire sur 2 pages pour allier description détaillée et lecture rapide. En effet, les employeurs canadiens demandent davantage d'éléments sur nos expériences professionnelles.

Créer son CV canadien : le design

Le CV canadien doit être sobre, presque neutre. Tout d'abord, aucun signe distinctif ne doit apparaitre. Pas d'informations personnelles : pas de photo, pas de date de naissance ou d'âge, pas de nationalité, de situation familiale ou de nombre d'enfants.... C'est contraire à la loi. Il faut juste mettre le nom (Mesdames, ce sera le nom de jeune fille de préférence car au Québec les femmes gardent leur nom de naissance) et les coordonnées (adresse au Canada, courriel, téléphone avec numéro canadien).

Côté design, pas de quoi s'éclater. Le CV canadien doit rester classique. Les parties doivent être bien lisibles et clairement délimitées (séparation avec des lignes, typographies différentes...). Pas de créations trop originales : cadres, frises, folies.. Les âmes créatives devront s'exprimer ailleurs. Dans certains secteurs comme la communication ou le design, vous pouvez être plus créatifs : couleurs, présentation en colonnes... Mais n'oubliez pas que le contenu prime sur la forme.

En pratique, les coordonnées doivent figurer en haut de la page. Le nom doit être répété sur chaque page. Il est bien de mettre le numéro de page, juste après.

Enfin, n'oubliez pas de mettre les accents sur les majuscules. C'est l'usage au Québec.

Créer son CV canadien : le contenu

Les parties indispensables sont les suivantes :

  1. Profil
  2. Sommaire des compétences
  3. Expériences professionnelles
  4. Formation
  5. Intérêt et engagement
1. Profil 

Dans cette première partie, il faut se présenter en quelques lignes. Vous devez indiquer rapidement votre profil aux employeurs : domaine et nombre d'années d'expériences, formation, connaissances linguistiques et informatiques et qualités personnelles. Par conséquent, il est capital de prendre le temps de choisir les mots et les adjectifs les plus adaptés et valorisants. C'est la première partie que lisent les recruteurs. Elle est donc primordiale.

2. Sommaire des compétences

Là, vous devez indiquer vos compétences clés. Pour chaque savoir-faire, vous pouvez ajouter quelques précisions utiles aux recruteurs, pour bien cerner vos connaissances et vos aptitudes. Ce sommaire des compétences doit être parfaitement adapté au secteur professionnel visé.

3. Expériences professionnelles 

Dans cette partie, vous listez les différentes expériences professionnelles. Comme en France, l'ordre chronologique est apprécié, en commençant par la plus récente. Par contre, ici, c'est le titre qui compte, plus que l'entreprise, surtout si les entreprises sont étrangères. C'est pourquoi, sur la première ligne, il faut inscrire le titre et les années (ne pas indiquer les mois) et en dessous le nom de l'entreprise, la ville et le pays. Pour chaque expérience, il faut expliquer, précisément, les missions effectuées et les compétences retirées. Il est conseillé d'utiliser des verbes d'action. Par exemple : « Réaliser une étude de marché », «Gérer une équipe de 3 personnes », « Animer les réseaux sociaux»...

4. Formation 

C'est là que vous devez inscrire vos diplômes obtenus et études. La mise en page reste la même : Diplôme en gras à gauche et année d'obtention à droite sur la première ligne, école, ville, pays sur la ligne en dessous. Attention au vocabulaire utilisé : pas de sigles (BAC, BTS) incompréhensibles pour les Canadiens. Dans l'idéal, il faut indiquer les équivalences québécoises. Si vous n'avez pas fait la demande d'équivalence officielle, vous pouvez déterminer les équivalences de vos diplômes étrangers sur Internet.

Si vous avez suivi des formations professionnelles dans votre carrière (avec certificats à l'appui), vous pouvez les ajouter sur le même format que les autres : Diplôme ou Certificat et année, puis organisme de formation, ville et pays et descriptif si besoin.

5. Intérêt et engagement social

Enfin, le bénévolat est très apprécié au Canada. Une expérience en tant que bénévole vaut autant qu'un stage ! Là encore, il faut trouver la présentation qui explique au mieux votre engagement social.

De même pour vos centres d'intérêts ; vos passions et vos activités créatives ou sportives peuvent renseigner les employeurs sur votre caractère ou permettre de mettre en avant une de vos qualités. Si ce n'est pas le cas, inutile de les mettre.

Immigrer Créer son CV canadien monblogquebec

Les petits plus qui font la différence

Pour attirer les employeurs, il est important de respecter les normes d'usages dans son CV canadien, mais aussi de définir son objectif professionnel, de montrer son implication et son envie d'intégration. Un recruteur consacre en moyenne 11 secondes à chaque CV. Il est donc nécessaire d'être clair et de viser juste.

Adapter son CV canadien au type de poste

Bien sûr, tout comme en France, il est primordial d'adapter son CV au type de poste. Pour répondre à une annonce, il faut absolument mettre en avant les compétences et les qualités recherchées par l'employeur pour ce poste. Elles sont souvent précisées dans le texte de l'annonce. Et ce sera à noter dans la seconde partie du CV canadien "Sommaire des compétences". Il est également possible de modifier la partie "expériences professionnelles" en mettant en avant les réalisations correspondant au poste et aux attentes du recruteur.

Pour mettre son CV canadien en ligne sur les sites de recrutement ou les réseaux sociaux professionnels (Linkedin par exemple), il faut indiquer les compétences clés sur le type de postes ciblés. En parcourant les annonces publiées, il est facile de repérer les qualités demandées les plus fréquentes et de le reprendre dans son champ de compétences.

En utilisant les sites de recherche d'emploi, j'ai remarqué que certaines annonces me sont proposées selon mes compétences. Le site me suggère des annonces ciblées dans une rubrique "Mes emplois idéaux" et m'indique le pourcentage de correspondance avec mon profil et mon CV. C'est un programme informatique qui sélectionne les annonces selon les mots repérés dans mon CV. Il est très important de connaitre cette technique. En effet, elle est parfois utilisée par les recruteurs pour faire une première sélection de candidature. D'où l'importance d'adapter la partie "Compétences" au type de postes en choisissant les compétences récurrentes. 

Utiliser le vocabulaire adapté

Attention au vocabulaire utilisé. Dans certaines professions, les termes anglophones sont fréquents. Par contre au Québec, ils ne sont pas du tout appréciés. Comment faire pour être sûr ? Faites lire votre CV canadien à un québécois et il détectera immédiatement les termes inappropriés. Un exemple concret ?  Sponsoring ne s'emploie pas ici. Le terme usuel est Commandite.

Ensuite, pour être pertinent dans vos recherches, je vous conseille de trouver le code de classification de votre poste.

  • Si vous avez obtenu un CSQ, votre code de classification est indiqué dessus. C'est un code à 4 chiffres, suivi de l'intitulé du poste. C'est la profession reconnue par le gouvernement du Québec en fonction de votre domaine de formation et de vos expériences professionnelles.
  • Dans le cas contraire, vous pouvez consulter le code de Classification Nationale des Professions, sur le site du Gouvernement du Canada. Tapez votre intitulé de poste pour trouver sa correspondance québécoise.

Cette démarche est très utile. Premièrement, les employeurs sont éclairés sur la fonction que vous occupiez.  Ensuite, les descriptifs officiels permettent de connaitre les compétences clés de la profession. Vous pouvez ainsi vérifier qu'elles correspondent bien aux vôtres et les mettre en avant dans votre CV canadien. Vous pouvez même indiquer le code CNP de vos emplois. Pour finir, les recruteurs apprécieront sûrement votre implication dans la règlementation canadienne.

Ajouter les principales réalisations

Enfin, si vous souhaitez être plus précis sur vos atouts, vous pouvez ajouter vos principales réalisations pour vos expériences. Il faut cependant que les arguments soient concrets, voire chiffrés. Quelques exemples : "Création du nouveau site Internet, inexistant à mon arrivée", "Augmentation des ventes de 20% en 2 ans", "Conception d'une campagne de publicité avec augmention de la notoriété de 15 points".... Ces informations sont à mettre en dessous de chaque expérience professionnelle.

Donner des références

Pour finir, à la fin de votre CV, vous pouvez inscrire la mention : « Références sur demande ». Si vous avez des lettres de recommandations, vous pourrez les montrer aux recruteurs lors de l'entretien. Attention, ce ne sont pas des attestations de travail, mais des lettres de recommandations qui parlent de vous et de vos qualités. Si vous n'en avez pas, vous pouvez préparer les coordonnées de 2 à 3 personnes : ancien patron, chef de service, collègue, conseiller en emploi  ou même professeur (ou tuteur de stage). Au Québec, les entreprises appellent très fréquemment les précédents employeurs pour se renseigner.

Immigrer Créer son CV canadien monblogquebec

Un modèle concret

Pour ceux qui aiment le concret, voici mon modèle de CV canadien, pour lequel j'ai appliqué les conseils mentionnés ci-dessus. Je ne prétends pas que c'est le CV canadien idéal, mais il respecte cependant les usages au Québec. Il reste classique mais il a fonctionné. Bien évidemment, pour les emplois dans les entreprises anglophones, vous devez le traduire en anglais.

Voilà, maintenant à vous de jouer : créez vite votre CV canadien pour décrocher des entrevues avec les employeurs du Québec et démarrer une nouvelle carrière au Canada. Et n'hésitez pas à découvrir les 10 étapes incontournables pour trouver un emploi au Québec.

4 réflexions sur “ Créer son CV canadien pour trouver un emploi ”

  • 15 décembre 2018 à 7:31
    Permalink

    Bonjour,

    Avez-vous trouvé du travail rapidement et quel est le salaire et les nombres d’heures effectuées.

    Mon mari et moi serions sommes à la recherche de commerces a racheter sur Montréal afin de pouvoir y vivre, mais en attendant de trouver une belle opportunité, il faudrait peut-être travailler.

    Merci pour votre réponse.

    Cordialement.

    Mme LANCHARD

    Réponse
    • 15 décembre 2018 à 3:32
      Permalink

      Bonjour, Oui j’ai trouvé du travail assez rapidement. Ici on travaille entre 35 et 40 heures par semaine selon les entreprises (pour le secteur type bureau). Les salaires diffèrent selon les domaines et les expériences. Mais il faut souvent repartir plus bas qu’en France car les expériences françaises ne sont pas aussi importantes que celles ici. Par contre, l’ascension peut être plus rapide lorsque l’on donne satisfaction à l’employeur. Pour les salaires, vous pouvez consulter le site IMTI en ligne qui donne des fourchettes par métier. Bonne continuation dans votre projet.

      Réponse
  • 26 mars 2019 à 9:12
    Permalink

    Bonjour,
    Je voulais savoir si le format présenté pour le CV Canadien papier est le même pour un CV Canadien site Web (l’ajout de la photo en plus par exemple).
    Vous en souhaitant bonne réception.

    Réponse
    • 26 mars 2019 à 10:27
      Permalink

      Bonjour,
      Oui, c’est le même CV. Mais attention, il ne faut pas mettre de photo sur le CV, ni aucune information personnelle. La photo est uniquement sur Linkedin.
      Bonne rédaction.

      Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.