Déménager le 1er Juillet au Québec

C’est bien connu, au Québec, tout le monde déménage le 1er juillet. C’est une coutume sociale fascinante, propre à la province. Mais pourquoi cette date ? Peut-on déménager à une autre date ? Quels sont les avantages et les inconvénients de suivre le mouvement ? Comme de très nombreux montréalais, nous avons du déménager le 1er Juillet au Québec.

Pourquoi déménage-t-on le 1er juillet au Québec ?

Pour commencer, il faut savoir qu'au Québec, le bail locatif est d'un an, renouvelable chaque année. Avant 1974, les déménagements se déroulaient en masse le 1er mai, puisque la majorité des baux terminaient le 30 Avril. Mais les enfants n'avaient pas fini leur année scolaire. Alors, la date finale de la majorité des baux a été décalée au 30 Juin, après la fin des cours. Depuis ce changement, le jour du déménagement est traditionnellement le 1er Juillet, qui est également le jour de la fête du Canada (simple coïncidence).

Bien que la plupart des baux se terminent le 30 Juin, il n’existe aucune obligation légale de les terminer à cette date. Donc pas d'inquiétude si vous prévoyez d'arriver à Montréal en dehors de cette période. Il est tout à fait possible d'emménager à n'importe quelle date. Toutefois, comme pour la majorité des situations, il existe des avantages et des inconvénients de déménager le 1er Juillet au Québec.

Immigrer Déménager le 1er juillet au Québec monblogquebec

Les avantages de déménager le 1er Juillet au Québec

La facilité

Tout d'abord, il faut savoir que cette date du 1er Juillet a été choisie pour  rendre le changement de résidence plus facile. En effet, les enfants ont terminé leur année scolaire et la saison est propice aux déplacements, contrairement à l'hiver. Il est beaucoup plus difficile de déménager avec plus d'un mètre de neige dans les rues, non ?

Le choix

Ensuite, le principal avantage est l'offre de logements libres. Comme beaucoup de baux se terminent à cette date, le choix des locations vacantes est très important. Cela permet à tous de choisir un appartement selon le quartier souhaité, le budget alloué et les envies personnelles. Et d'avoir un choix immense. Mais comme nous vous l'avons expliqué auparavant, ici, l'offre n'est pas seulement sur le web. Vous pouvez trouver votre logement grâce aux très nombreuses pancartes "A LOUER" qui arborent les rues dès le mois de Mars. Et ainsi cibler le quartier de votre choix.

Les bons plans

Pour terminer, un dernier avantage de déménager le 1er juillet à Montréal : se meubler pour pas cher. Effectivement, les semaines précédentes, le tri commence pour tous les candidats à cette journée de changement de logement. Alors c'est le moment de surveiller les petites annonces sur le web pour dénicher les bonnes affaires !

Et voici un autre bon plan ! Pour différentes raisons, de nombreux meubles finissent sur les trottoirs de Montréal.  Parfois, ils sont à jeter, parfois ils sont en bon état ! Les propriétaires manquent juste de place dans leur nouveau logement ou rentrent dans leur pays. C'est le moment de les récupérer pour leur donner une seconde vie.

Immigrer Déménager le 1er juillet au Québec monblogquebec

Sur les petites annonces, nous avons trouvé une commode à 25$ au lieu de 89$ neuve. Nous avons également récupéré d'un voisin d'en face 2 fauteuils club qui ne leur servaient plus. Après un bon nettoyage et une nouvelle housse toute neuve, ils trônent dans notre nouveau salon ! Voilà de bonnes affaires ! Attention toutefois aux puces de lit !

Les inconvénients de déménager le 1er Juillet au Québec

Le temps

Le premier inconvénient de cette date en plein été, c’est que la température peut être assez élevée. Et oui, début juillet, le soleil est à son plus fort. Et cette année, la chaleur ne nous a pas épargnés. En effet, la ville a connu des records de températures : 32°c et plus de 43°c ressentis avec un taux d'humidité  élevé. Une chaleur très éprouvante lorsque l'on déménage ! De fréquentes pauses et beaucoup de boissons fraîches ont été indispensables pour tenir le coup. Mais il y a encore pire : il pleut pleuvoir. Bien sûr, c'est désagréable. Mais surtout, tous les meubles et les cartons se mouillent !

L'encombrement

Le second inconvénient est l'encombrement. Dans toutes les rues, nous observons camions, remorques et voitures charger des meubles et autres effets personnels. Entre ceux qui quittent et ceux qui prennent possession de leur nouveau logement, les transferts sont impressionnants. Il est commun de voir la place  de stationnement devant son immeuble ou sa maison prise par un voisin qui déménage aussi. Sans compter sur les véhicules en double file. Heureusement la courtoisie l'emporte le plus souvent, ici au Québec ! Et si l'occupant de votre futur logement ne peut pas le libérer avant le jour J, il faut parfois attendre qu'il vide le logement avant de pouvoir en prendre possession...

Une journée qui peut coûter très cher !

Le plus important inconvénient de cette date commune est sans aucun doute le coût de l'opération. La demande étant très forte, les tarifs s'envolent. Le coût horaire (et oui c'est facturé à l'heure) des déménageurs est doublé, voire triplé. Et le tarif journée de location des camions ou remorques se transforme en tarif horaire. Tous les bons plans sont alors les bienvenus : les amis qui possèdent une remorque, les entreprises qui prêtent un camion... Sans compter l'aide pour porter les cartons et les meubles. Mais, attention aux bons plans qui tombent à l'eau la veille. Cela arrive souvent : annulation du camion, désistement de la main d'oeuvre... et il faut déménager quand même !

Notre expérience personnelle

Notre famille est arrivée à Montréal fin juillet. Et nous n'avons eu aucun mal à trouver un logement à louer en une seule journée, avec un emménagement fin août. En fait, nous avons choisi un quartier étudiant où la majorité des baux se terminent fin août (soit un an après le début des cours universitaires).

Mais lorsque nous avons voulu changer pour plus grand, nous avons rencontré deux problèmes. Le premier est que l'offre des grands appartements est réduite. Trouver un logement avec 4 chambres s'avère délicat. Surtout avec d'autres critères plus personnels, comme la luminosité et le dernier étage.

Le second est qu'en septembre, l'offre est encore plus réduite. Nous avons eu peur de ne pas trouver un appartement correspondant à tous nos critères. C'est pourquoi, nous avons dû entrer dans le mouvement, comme la majorité des Québécois. Et déménager le 1er juillet au Québec ! La propriétaire nous a donné son accord pour terminer le bail plus tôt sans frais (entente à valider par écrit). De son côté, elle s'assurait de louer plus facilement. Et nous, nous étions rassuré avec un choix d'appartement plus important.

Immigrer Déménager le 1er juillet au Québec monblogquebec

Question organisation, nous avons la chance d'avoir un ami qui possède une très grande remorque. Pas de soucis de location de camion ou de déménageur. C'est un grand luxe. Ensuite, ces mêmes amis sont venus nous aider. Notre nouveau logement a été libéré le 29 juin au soir. Le propriétaire a procédé au grand nettoyage le 30 juin au matin, mais nous avons pu commencer le déménagement dès 10h. Au final, malgré la chaleur, notre déménagement du 1er juillet au Québec s'est bien déroulé. Beaucoup d'efforts, de boissons fraiches et de fatigue... mais un nouveau logement parfait, dans lequel nous nous sentons très bien !

Immigrer Déménager le 1er juillet au Québec monblogquebec

Pour conclure

N'oubliez pas que ce jour est aussi le jour de la Fête du Canada. Alors si vous n'êtes pas trop éreinté par cette journée si particulière, prenez le temps de participer à cette fête nationale !

Immigrer Déménager le 1er juillet au Québec monblogquebec

En savoir plus : Régie du logement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.