Trouver un logement à Montréal

Ca y est, nous sommes enfin arrivés au Québec en tant que Résidents Permanents ! C'est le début d'une nouvelle aventure. Et les démarches commencent !  Voici comment trouver un logement à Montréal.

Et oui, nous avons enfin validé notre Résidence Permanente. Après les premières démarches administratives, nous organisons peu à peu notre nouvelle vie. Une étape importante est de trouver un logement à Montréal.

Immigrer Trouver un logement à Montreal monblogquebec

Chercher un logement avant ou après son arrivée au Québec ?

Voici une bonne question que l'on se pose forcément dans notre processus d'immigration ! Dans l'absolu, il est idéal d'arriver directement dans son logement définitif. Mais en pratique, même si ce n'est pas impossible, c'est un peu compliqué. Il faut faire coïncider ses dates, prévoir des voyages exploratoires en amont ou mandater un agent, connaitre le quartier souhaité... Et les propriétaires ou loueurs préfèrent rencontrer les personnes sur place pour se faire une idée. Alors nous avons choisi de trouver un logement à Montréal une fois sur place. Et c'est le cas de biens d'autres étrangers : étudiants au Québec ou PVtistes (étrangers ayant obtenu un PVT= Permis Vacances Travail).

En arrivant, nous avons prévu un logement temporaire chez des amis Québécois, à Drummondville. Mais après quelques jours de repos, le temps est venu de chercher un logement personnel. Nous souhaitons acheter une maison après la vente de la notre en France. Mais nous avons décidé de louer un appartement dans un premier temps. Cela nous permettra de mieux connaitre la ville, d'organiser notre nouvelle vie (emplois et écoles) et de prendre le temps de trouver la maison idéale pour notre famille.

Ce qu'il faut savoir pour commencer

Avant de commencer les recherches, nous nous sommes renseignés sur le vocabulaire, les lois et règles en vigueur au Québec concernant le logement. Voici ce qu'il est important de connaitre pour trouver un logement à Montréal.

  • Taille des logements : Au Québec, toutes les pièces comptent. Un appartement avec Salon, cuisine, 2 chambres et salle de bain est un 4 1/2 (la salle de bain compte pour 1/2). Et ainsi de suite.
  • Type de logement : Il existe plusieurs types de logement : Appartement dans un immeuble ou condo (petit immeuble de co-propriétaires), maison de ville ou maison en rangée (mitoyenne ou semi-détachée), maison unifamiliale ou détachée.
  • Location de logement : Pour la location, il existe principalement 3 types de logements au Québec : les non-meublés, les semi-meublés (avec électroménager, au minimum cuisinière et frigo) et les meublés en location temporaire, complètement meublés et équipés donc «prêt à vivre» (pouvant se louer au mois).
  • Durée de location : La location se fait avec un bail de la Régie du Logement du Québec. Ce bail est obligatoire et se vend dans les pharmacies et librairies. Il est fourni par le propriétaire. Le bail est généralement signé pour une période d’un an, commençant le 1er juillet. La période la plus propice pour chercher un logement au Québec est donc celle des mois d’avril, mai et juin. Cependant, on peut trouver des logis à louer tout au long de l’année. Attention : vous ne pourrez pas quitter le logement avant le terme du bail, sauf si vous trouvez un nouveau locataire et que le propriétaire donne son accord. Le propriétaire a le droit de vous demander une preuve de solvabilité.

Dans quel quartier de Montréal s'installer ?

Il est toujours difficile de trouver son quartier idéal sans connaitre parfaitement la ville. Mais voici comment nous nous y sommes pris.

Tout d'abord, nous avons listé les critères importants pour notre famille : centre ville ou périphérie, temps d'accès aux autoroutes et aux transports en commun, distance du travail ou des employeurs potentiels, existence de parcs ou d'aires de jeux pour enfants, distance des écoles ou universités, nécessité d'un ou 2 véhicules, type et taille de logement....

Ensuite, nous avons consacré du temps, lors de nos voyages découvertes, pour visiter les quartiers correspondant à nos critères : visite en voiture et visite à pied pour se rendre compte de l'accès, des commerces, des écoles, des espaces verts, de l'ambiance... cela permet de se faire une première idée du quartier. Nous avons également demandé à nos amis Québécois ou immigrants installés avant nous, de nous parler de leur quartier. C'est ainsi que nous avons pu cibler quelques quartiers de Montréal.

Au final, nous avons choisi, dans un premier temps, de nous installer en centre ville, à proximité des universités de nos fils. Ce 1er logement va nous permettre de prendre le temps de connaitre la ville, de profiter du centre ville et des transports en commun et de chercher une maison à acheter sans se précipiter.

Nos recherches pour trouver un logement à Montréal

Nous avons commencé nos recherches sur Internet : sites spécialisés comme par exemple louer.ca, toutmontreal.com, kijiji.ca (équivalent du Bon Coin). Pour chaque annonce, il est important de regarder l'emplacement exact de l'appartement. Effectivement, les rues de la ville sont souvent très longues. Une même avenue peut traverser différents quartiers. Il est donc essentiel de situer le logement sur une carte inter-active et/ou sur la carte des transports en commun. Nous avons ensuite appelé les propriétaires des annonces sélectionnées. Quelques rendez-vous sont pris pour le lendemain.

Mais une fois sur place pour notre 1er rendez-vous, nous avons rapidement constaté que l'offre locative n'est pas uniquement sur le web. Elle est essentiellement sur le terrain. En effet, chaque bien à louer est indiqué sur place avec un panneau "A Louer 4 1/2 - 5 1/2 ". Après avoir  délimité notre périmètre préféré, nous avons appelé les numéros de téléphone inscrits sur les panneaux des immeubles qui nous convenaient. Et d'autres visites ont été programmées sur la journée.

Que ce soit pour louer ou acheter un logement, au Québec, l'offre se situe aussi sur le terrain. Les nombreux panneaux "A louer" et A vendre" vous indique tous les biens disponibles. Les coordonnées de l'agent immobilier en charge du bien ou les heures de visites libres sont clairement indiquées sur les panneaux. Il ne faut pas hésiter à visiter les quartiers ciblés. 

Immigrer au Québec Trouver un logement à Montréal

Les visites d'appartements 

Nous avons visité une dizaine d'appartements dans la journée, tous dans le même quartier. Voici notre retour d'expérience :

  • Les points positifs : tous les appartements visités sont repeints dans des tons neutres (généralement repeints au changement de locataire), ce qui leur confère un bon état général. Les parquets de bois franc procurent du cachet aux pièces, surtout si les murs sont blancs. Les fenêtres sont souvent grandes et apportent de la lumière dans chaque pièce.
  • Les points négatifs : l'ouverture et l'isolation des fenêtres sont à vérifier pour pouvoir passer un hiver serein. Les salles de bains sont souvent vieillottes.  L'isolation phonique est parfois légère. Les parquets craquent sous nos pas : sympa pour nous, mais un peu moins pour les voisins qui sont en dessous... Idem pour les fenêtres mal isolées : on peut entendre le bruit des rues très passantes. Et pour avoir de la lumière, les étages élevés sont à privilégier.
  • Les prestations : il faut se renseigner sur les prestations de l'appartement. Généralement, dans les cuisines, l'électroménager reste : frigo et cuisinière au minimum, voire lave vaisselle et micro-ondes. Pour les petits appartements, pas de machine à laver, mais une buanderie dans l'immeuble avec laveuse et sécheuse. Ensuite, il faut se renseigner sur ce qui est inclus dans le loyer. Fréquemment  l'eau (froide et chaude) et le chauffage sont compris, donc à charge du propriétaire (ce qui peut être appréciable pour le passage de l'hiver au Québec). Restent alors à charge du locataire l'électricité avec Hydro Québec et le gaz s'il y a lieu (pour la cuisinière).

Notre appartement est enfin trouvé ! Et après ?

Immigrer Trouver un logement à MontréalNous avons trouvé notre bonheur sur place, avec un panneau sur un immeuble dans notre zone privilégiée. Le gardien de l'immeuble nous a fait visiter immédiatement car il était sur place (ils sont souvent en charge des visites). Et nous voila sous le charme : petit immeuble dans une rue tranquille, très proche du métro et des universités des garçons, grandes pièces avec nombreux placards, dernier étage côté jardin avec vue dégagée, luminosité importante et même un balcon. Bref, nous avons décidé de remplir "l'offre de location" le soir même.

Et avec cette offre de location, pour nous, les premières difficultés commencent. Il faut fournir de nombreuses informations que nous n'avons pas toutes. Coordonnées (on remplit l'adresse de notre ami au Québec), employeur (nous n'en avons pas encore...), coordonnées bancaires (heureusement notre compte bancaire est déjà ouvert), ancien propriétaire (nous étions propriétaires) et garant (nous avons un ami Québécois à mettre). Au final, nous n'avons pas d'historique de crédit et pas d'employeur, les éléments essentiels de garantie pour les propriétaires. Nous expliquons notre cas au gardien qui est en charge de transmettre notre dossier. Sur la route du retour, nous commençons à nous dire que notre dossier ne passera jamais...

Mais après 24h de doutes, nous avons constaté que la confiance spontanée des Québécois est à la hauteur de sa réputation : notre dossier est accepté. Et nous avons même pu obtenir les clés de l'appartement 4 jours avant la signature du bail pour commencer à apporter nos affaires !

La signature du bail et l'emménagement

Dernière étape pour nous : la signature du bail. Nous avons donc pris rendez-vous pour le signer avec le propriétaire.  Le bail, ou contrat de location, établit les responsabilités du propriétaire et du locataire. Il doit préciser la durée de location et le montant du loyer versé le premier jour de chaque mois. Au Québec, le propriétaire ne peut exiger, à la signature du bail, que le paiement du 1er terme, soit en général un mois de location. Ici, pas de caution à verser. Le loyer peut être réglé par chèque, espèces ou virement.

Les mentions obligatoires du bail sont les suivantes :

  • Le nom du ou des locataire(s) et du propriétaire;
  • La description et la destination du logement loué, des accessoires et dépendances (adresse du logement, les meubles et/ou électroménagers inclus dans la location);
  • La durée du bail (durée fixe ou durée indéterminée);
  • Le loyer : son montant, la date et le mode de son paiement (à la semaine ou au mois);
  • Les services (chauffage, eau chaude, service de conciergerie, autres services...) et conditions (règlements de l’immeuble);
  • Les signatures de chacune des parties.

Pour en savoir plus sur vos droits et vos devoirs, n'hésitez pas à consulter le site de la Régie du Logement du Québec.

Et voilà, nous pouvons emménager dans notre nouveau logement. Enfin presque, parce que maintenant il faut le meubler.... Mais après avoir longuement magasiné, monté et vissé, nous voici installé dans notre 1er logement à Montréal ! Mais nous avons du déménager l'année suivante et vivre l'expérience du déménagement québécois du 1er juillet

Immigrer au Québec Tourver un logement à Montréal monblogquebec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.